Descente de garage en béton

Descente de garage en béton: Types, Prix, Pose.

Le béton est indéniablement adapté comme surface d’arrêt en pente descendante. Dans cet article, nous allons vous expliquer ce que c’est qu’une descente de garage de béton, ses caractéristiques, le revêtement adéquat, le prix par m² et les étapes de sa pose.

Qu’est-ce qu’une descente de garage en béton?

Une descente de garage en béton est une pièce solide inclinée qui permet d’accéder facilement à l’abri pour voiture. Elle est posée de la même manière qu’une pièce extérieure ordinaire (par exemple pour un patio, un chemin de jardin ou une personne qui se promène à pied). Quoi qu’il en soit, il est important de prendre quelques mesures de précaution avant sa pose.

Les caractéristiques

La réalisation d’une descente de garage a des caractériels telles que la nécessité de :

  • Prévoir une épaisseur de béton suffisante : Le garage doit aider à la lourdeur d’un véhicule.  Il faut ensuite appliquer une épaisseur de ciment suffisante, par exemple de l’ordre de 12 à 15 cm. 
  • Utilisez du béton qui n’est pas “excessivement liquide” : Il est plus judicieux d’utiliser du béton “ferme” que du ciment fluide ! Dans ce cas, vous aurez des problèmes de pente ! De plus, lors de la cimentation, une ligne directrice brillante s’applique : commencez par la base et remuez vers le haut, et non l’inverse ! 
  • Pensez à l’évacuation de l’eau : Par définition, la descente est faite en descendant ! En fait, elle fait descendre l’eau. C’est la raison pour laquelle il est essentiel de prendre en compte le gaspillage légitime de l’eau. Pour ce faire, vous pouvez : Donner une légère inclinaison de chaque côté pour encourager le gaspillage de l’eau ; Donner une avaloire pour “recueillir l’eau” et ensuite la relâcher dans un champ ou un drain. Envisagez continuellement ce facteur en vous plaçant “plutôt que l’eau” ! 
  • Prévoyez un traitement antidérapant : De temps en temps, le garage pour voiture est exceptionnellement raide. Ainsi, un traitement antidérapant peut être appliqué pour améliorer la tenue. Il existe plusieurs possibilités : Une coupe du solide  ou une utilisation d’un béton désactivé avec des pierres écrasées : il est normalement disciple bien qu’il soit éclaircissant.
Descente en béton pour un garage

Quel revêtement choisir pour une descente de garage?

Il existe un large éventail de types de revêtements qui peuvent être coordonnés au garage. Comme ce dernier est l’un des principaux segments de la gouttière, il s’avère très difficile de savoir quel est celui qui convient le mieux à votre maison. C’est pourquoi nous pouvons vous proposer :

  • béton désactivé : Il s’agit d’un solide dans lequel des gravats ou des roches ont été installés. Le béton désactivé offre de nombreuses propriétés, par exemple un superbe aspect stylisé grâce au regroupement de gravats de différentes teintes et de tailles très variées.
  • béton imprimé : extrêmement sûr e grâce à la disposition de sa couche supérieure de quartz, ce béton est un véritable bijou qui nécessite de toute façon l’intercession de véritables experts. Le béton imprimé peut donc être utilisé pour les pentes d’abris de voiture dans votre maison ou votre environnement de travail. 
  • béton classique : ce solide est le plus typique. Cela implique qu’il n’y a pas d’ajustements d’amélioration, nous n’avons ici qu’une caractéristique concrète et indiscernable de celles qui sont perceptibles partout.
Descente de garage en béton imprimé

Quel est le prix d’une descente de garage en béton?

Le prix d’une descente de garage en béton dépend de nombreuses normes physiques et spécialisées. Néanmoins, il existe un coût standard pour le solide qui, bien qu’il puisse très bien être modifié, peut être utilisé comme motif d’estimation. Le prix proposé est généralement compris entre 50 et 120 € par m².

Quelles sont les étapes de la pose? 

Pour assurer une bonne pose du revêtement de la descente de garage en béton, veillez suivre les étapes suivantes:

  1. Délimitation : délimitez la zone des choses à venir en inclinant le garage avec des piquets. Tendez une ficelle entre les piquets. 
  2. Préparation : utilisez une pelle et une pioche pour séparer la terre à la profondeur idéale. Pour les grandes structures, vous pouvez également louer une pelle plus petite que la normale.  La profondeur de paiement doit intégrer l’épaisseur de la sous-couche (en gros 20 cm d’épaisseur), à laquelle s’ajoute au moins 15 cm d’épaisseur de pièce solide (épaisseur au fil de l’eau suggérée pour un abri de voiture). Il faut conserver le sol à l’aide d’un autel manuel ou d’une plaque vibrante. Vérifier la planéité de la base de l’exhumation avec une longue règle d’artisan et un niveau d’âme. 
  3. Préparation de la sous-couche: pour encourager le gaspillage d’eau et augmenter la limite de portance du plancher, il est prescrit d’introduire une sous-couche. La sous-couche est constituée de matériaux compactables et non argileux, par exemple de la roche ou un mélange de roche + sable (par exemple de la roche de carrière 0/31,5 écrasée). Versez les matériaux jusqu’à une épaisseur de 20 cm. Ratisser pour disperser le matériau uniformément, à ce point réduit à l’aide d’un altère ou d’une plaque vibrante. Vérifiez le niveau de la scène avec une longue règle d’artisan et un niveau d’âme. 
  4. Coffrage : Fabriquez un coffrage solide avec de grandes planches de bois (par exemple des bastaings). Pour les parties droites, vous pouvez utiliser des planches en une seule pièce. Pour les courbes, quoi qu’il en soit, il est important de les couper en morceaux d’environ 50 cm de long afin de suivre la courbe. Vous pouvez également utiliser un coffrage adaptable, ce qui simplifiera grandement le travail. Le coffrage doit être utilisé comme guide pour niveler la surface de la pièce lorsque le solide est dessiné à la règle. La dernière hauteur du coffrage devrait ainsi être comparable à la taille idéale du solide ! Fixez les structures en toute sécurité en encastrant des piquets derrière les tôles, en tenant compte du fait qu’ils ne dépassent pas la stature du coffrage. Dans le cas où cela serait possible, inclinez légèrement le rassemblement vers l’extérieur afin que l’eau s’épuise idéalement sur les côtés plutôt que dans l’abri pour voiture. 
  5. Placez des joints de désolidarisation (en cas de nécessité) : ces joints sont formés par des bandes de mousse compressibles, appelées “bandes de bordure”, qui ont une épaisseur de 5 à 10 mm. Elles sont utilisées pour isoler le morceau de tout accroc qui pourrait entraver son libre développement, limitant ainsi le risque de voir apparaître des fissures. Les joints, ou bandes de bordure, doivent être situés sur toute l’épaisseur du morceau. Les joints de désolidarisation doivent être indiqués dans les cas correspondants : le long des séparateurs, autour des segments, des bouches d’égout, des foyers fixes, etc.
  6. Ferraillez : renforcez le solide pour éviter que le morceau ne se fende. Il est prescrit d’utiliser un travail de base de type st25c (travail carré de 150 mm, fil de 7 mm de large). Les tapis de support doivent être posés sur des cales de fortification en plastique explicites, afin de garantir qu’ils sont correctement installés dans le solide (au moins 3 cm d’insertion à tous les foyers). Pour être précisément puissante, la fortification doit être située au degré du 1/3 inférieur de l’épaisseur de la section. Repérez votre ouvrage à la base du coffrage. Coupez l’ouvrage à l’aide d’une machine à démonter, en laissant une cassure de 5 cm à la frange, car la fortification doit être installée dans le solide et ne pas entrer en contact avec les structures. Dans le cas où vous devez amasser 2 planches pour couvrir toute la surface, étalez les planches en les recouvrant par l’estimation d’un ouvrage et attachez-les ensuite avec du fil de fer de restriction et une attache. Les barres d’armature doivent être coincées tout autour et très liées avec elle afin qu’elles ne bougent pas lorsque le solide est coulé. Les préparations doivent être largement recouvertes.
  7. Calculer la quantité requise : pour déterminer le volume d’un morceau, même sur une pente, rien de moins complexe : il suffit de calculer la surface du morceau en m² (longueur x largeur), puis d’augmenter son épaisseur pour obtenir le volume de ciment nécessaire en m3. Si vous avez besoin d’aide, ne vous arrêtez pas une seconde pour conseiller notre page sur le calcul du volume de ciment prévu pour la construction de votre structure. 
  8. Revêtement : vider le solide légitimement dans le coffrage, en commençant par la base. Lors du coulage, assurez-vous que l’acier est correctement inséré dans le solide. 
  9. Nivellement : nivelez votre solide au fur et à mesure, en utilisant un râteau, ou mieux encore, un solide écarteur. Tirez le solide de la base au sommet en utilisant une énorme règle de maçon, en l’inclinant vers les structures. Utilisez un léger mouvement de va-et-vient parallèle avec la règle pour cisailler le solide tout en vous déplaçant en sens inverse. Le solide doit être suffisamment ferme pour tenir une fois mis à niveau. C’est la raison pour laquelle il est prescrit d’utiliser un solide de consistance plastique (béton s2). 
  10. Lissage : lorsque le solide a été nivelé, écumer l’extérieur du solide à l’aide d’une bouée dans les ronds-points et ensuite lisser prudemment la surface avec une machine à lisser. Terminez le réglage des bords de la balance avec un fer de bord (appelé aussi fer mobile).
  11. Faire les touches finales : l’extérieur de votre déclin devrait être désagréable afin d’améliorer la tenue des roues.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *